LA FORET DES MANES

livre.jpg

Présentation de l’éditeur :

A Paris, Jeanne Korowa, brillante juge d’instruction à la vie affective désastreuse enquête avec François Taine sur une série de meurtres particulièrement sauvages : démembrements, cannibalisme, et mises en scène macabres. Trois plantureuses Vénus atrocement dévorées, trois tableaux sanglants entre rituel et folie. Abusant de son autorité, Jeanne fait installer des micros dans le cabinet d’Antoine Féraud, le psychanalyste qui reçoit chaque semaine son ex petit ami, et tombe par hasard sur une séance étrange où un père révèle les pulsions sanguinaires de son fils autiste et son passage à l’acte. Autisme, fécondité, préhistoire : trois pistes qui mèneront Jeanne, au Nicaragua, au Guatemala, puis dans les marais argentins. Au terme de sa quête, dans la forêt des Mânes, elle découvrira une vérité qu’on aurait préféré ne jamais connaître.

Mon avis :

Du Grangé dans toute sa splendeur…. Comme d’habitude, on angoisse, on se pose beaucoup de questions, on halète et surtout, on a plus envie de lâcher le livre.

En même temps, on voyage et on apprend ou on se remémore des faits et contextes politiques en Argentine.

On se laisse si bien porter que jamais on ne pense de quoi est capable un pseudo psychanalyste.

Haletant, je vous le dis….

Bonne lecture…

0 Réponses à “LA FORET DES MANES”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




sandys6 |
Because the words are my life |
LA CULTURE ET L'UNIVERSALISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Clé des Brumes
| laptitedevoreusedelivres
| Le point du jour n'aura pas...