• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Archive mensuelle de novembre 2009

LES DEFERLANTES

lesdferlantes.jpg

Présentation de l’éditeur :

La Hague… Ici on dit que le vent est parfois tellement fort qu’il arrache les ailes des papillons. Sur ce bout du monde en pointe du Cotentin vit une poignée d’hommes. C’est sur cette terre âpre que la narratrice est venue se réfugier depuis l’automne. Employée par le Centre ornithologique, elle arpente les landes, observe les falaises et leurs oiseaux migrateurs. La première fois qu’elle voit Lambert, c’est un jour de grande tempête. Sur la plage dévastée, la vieille Nan, que tout le monde craint et dit à moitié folle, croit reconnaître en lui le visage d’un certain Michel. D’autres, au village, ont pour lui des regards étranges. Comme Lili, au comptoir de son bar, ou son père, l’ancien gardien de phare. Une photo disparaît, de vieux jouets réapparaissent. L’histoire de Lambert intrigue la narratrice et l’homme l’attire. En veut-il à la mer ou bien aux hommes ? Dans les lamentations obsédantes du vent, chacun semble avoir quelque chose à taire.

Mon avis :

PFFF ! Enfin, terminé ! Ca laisse présager du reste !

Qu’est ce que c’est mal écrit ! On ne sait pas si c’est du dialogue, ou du récit par moments. Même si, sur la fin, l’histoire est touchante, c’est lourd, sans intérêt et pénible à lire.

 

NE TUEZ PAS LA MERE PORTEUSE !

mre.jpg

 

Présentation de l’éditeur :

Pour rembourser ses dettes et financer ses études, Jamie accepte d’être mère porteuse pour Amanda Hartman, une célèbre évangéliste. Invitée le temps de sa grossesse dans le somptueux ranch texan des Hartman, Jamie, de plus en plus mal à l’aise, comprend qu’elle est prisonnière. Et quand elle découvre le secret des Hartmann, paniquée, elle s’enfuit. Sa vie est en danger, celle de son bébé aussi…

 

Mon avis :

L’histoire démarre doucement, on se sent enfermé avec Jamie dans ce ranch. C’est oppressant. Quand arrive la fuite, on a du mal à lâcher le livre et on a hâte de connaître le dénouement.




sandys6 |
Because the words are my life |
LA CULTURE ET L'UNIVERSALISME |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Clé des Brumes
| laptitedevoreusedelivres
| Le point du jour n'aura pas...